Côté rue, côté jardin

Logements & commerce

La parcelle présente la contrainte majeure - caractéristique du quartier - d’être étroite et très profonde, avec des voisins élevés et des vis à vis resserrés.
Le projet propose l’implantation de deux bâtiments compacts sur la parcelle. Le premier sur rue qui s’élève à r+5 et le second, implanté entre deux jardins qui s’élève à r+3. L’implantation des bâtiments exploite donc au maximum l’orientation Sud la plus favorable et la volumétrie «cassée » des façades permet de faire entrer un maximum de soleil et lumière naturelle au cœur de la parcelle.

Cette implantation génère des qualités d’habitabilité et des qualités environnementales évidentes :
• éviter les effets de masque entre les deux bâtiments : ils ne se portent pas ombre et le soleil peut entrer dans la parcelle,
• dégager les vues, éloigner les vis à vis au maximum,
• créer un grand jardin central et des espaces extérieurs privatifs (jardins/balcons),
• ventiler naturellement des logements traversants,
• chercher la meilleure orientation tout en minimisant les linéaires de façades.

Le faubourg du temple est très animé, bruyant, les rez-de-chaussée sont colorés. Côté cour, on découvre des ambiances calmes, parfois verdoyantes mais toujours surprenantes. Dans une logique similaire, la façade côté rue est très différente de celle côté jardin. Ainsi, sur rue la façade est blanche, très urbaine et constitue un lien entre les bâtiments existants.
En cœur d’îlot, les façades sont en blocs de bois massif et procurent une ambiance intime et végétale.