La caserne des Minimes

Restructuration

Aujourd’hui, l’îlot de la caserne est un îlot doublement clos.
Notre objectif est d’ouvrir, de rendre accessible aux habitants du quartier et aux promeneurs l’ensemble de l’espace de la caserne. Nous proposons d’interrompre le soubassement afin de créer des ouvertures et créer un îlot poreux. La suppression de l’effet d’enceinte est à la base de notre démarche : ouvrir un nouvel espace de découverte du quartier et de l’histoire de Paris, un lieu d’échanges pour les habitants. C’est la richesse des usages qui donnera l’identité de ce projet mais c’est également la qualité des espaces publics qui inscrira ce programme dans la ville.

La place d’armes de la caserne des Minimes est d’une surface d’environ 2000 m². Cette surface est assez caractéristique de la dimension des squares parisiens.
Nous avons voulu conserver l’espace de cette place, avons libéré le sol de toute emprise et défini des fonctions concentriques.
L’un des éléments forts du projet sera la création d’une bande active dans la continuité des pieds d’immeuble. Elle sera non seulement la continuité des espaces intérieurs des immeubles, mais aussi le support d’autres activités.
Une treille unifiera et créera un élément de liaison fort entre les bâtiments. Elle reprendra l’altimétrie du socle et en sera non seulement la trace mais aussi son opposé.
L’autre élément fort du projet sera le jardin de fraîcheur : une typologie de plantations qui permettra de laisser le sol libre pour la circulation et les usagers, tout en créant un filtre visuel entre les logements en étage et la place publique centrale.